Fréquence Mistral

Allons à Lafayette avec Charlélie


Mardi 9 Août 2016 | Lu 829 fois


C’est un disque étonnant, le dernier album de Charlélie Couture s’appelle « Lafayette ».
Une pochette d’un bleu vaporeux, un homme en canoë, un avion et la pleine lune, on respire déjà les brumes du bayou. Car c’est en Louisiane que Charlélie a enregistré « Lafayette » en s’entourant de musicien locaux de quoi épicer sa musique toujours profondément rock mais mâtinée ici de new-orleans et de zydéco, cette musique entraînante des créoles et des cajuns. Le projet de l’artiste est vieux de plusieurs décennies et la fascination de ce territoire aux racines françaises dans une Amérique où le melting-pot s’efforce d’effacer toute trace des origines est enfin réalité.
Dans une longue interview, nous évoquons « Lafayette » avec celui qui vit  à New-York depuis plus de 10 ans. Sa musique, ses textes mais aussi ce personnage étrange du marquis de Lafayette et l’héritage personnel de Charlélie Couture. Son album est sobrement dédié à sa mère, il explique pourquoi et ce qu’il lui doit.
Nous entendrons aussi plusieurs chansons en entier du CD de Charlélie Couture et commençons par un clin d’œil à la musique traditionnelle cajun en paraphrasant une chanson du cru : allons à Lafayette avec Charlélie…
 
Bel entretien en profondeur avec celui qui promène son spleen et son énergie musicale. Interview réalisée durant les Nuits Photographiques de Pierrevert où il présidait le jury.
On voit que l’artiste regrette l’évolution du marché de la musique qui favorise une chanson et met à mal le concept d’album, plus abouti et un ensemble complet. Le streaming au temps d’Electric Ladyland, Sergent Pepper’s, Sticky Fingers ou Reggatta de Blanc voire Poèmes Rock albums cultes parmi d’autres aurait fait des ravages. A chacun de se faire son idée mais aussi de soutenir les créateurs.
Terminons cette émission au pays des cajuns et de Charlélie Couture avec un dernier extrait de Lafayette ça s’appelle chanson-sous-sol une magnifique chanson sur la création justement. Acte inexplicable et toujours inexpliqué. Mais qui produit des mélodies et des phrases pleines d’émotions ; une définition simple d’une chanson… il y en a 13 dans « Lafayette », un bon chiffre !

François Malabave

Ecouter ou télécharger :

Durée : 32'31"
charlelie_couture.mp3 Charlélie Couture.mp3  (23.7 Mo)





Fréquence Mistral Manosque