Fréquence Mistral

Les danseurs de la compagnie Havin’fun ont bouleversé les spectateurs du Centre Culturel René Char.


Vendredi 16 Janvier 2015 | Lu 561 fois


Ils ont chacun entre 11 et 15 ans de pratique de danse, tous 3 membres de la compagnie Havin’fun, et cela fait tout juste 3 ans que Valentin  Genin, Alexandre Lesouëf, et Camille Trotabas travaillent ensemble. « Les voix sourdes » est une chorégraphie sur le thème de la Shoah, de la folie humaine, et de la haine pouvant mener à l’anéantissement d’un peuple, d’individus et de leur dignité. Chorégraphié par Julien Gros, danseur hip-hop, et cheville ouvrière de la compagnie, « les voix sourdes » est une œuvre abordée comme une réflexion, une résistance et une prise de conscience. La compagnie Havin’fun se pose sans cesse la question de la relation à l’autre au travers de ses propres expériences ainsi que de celles qui l’entourent au plus proche comme au plus éloigné. Je vous propose de les écouter au micro d’Odile Frison, juste après leur bouleversante prestation au Centre culturel. Mais d’abord les impressions d’une spectatrice, Gabie une collégienne de14 ans.

Ecouter ou télécharger

Durée : 6'19"
jrl20150116___les_voix_sourdes_1.mp3 Jrl20150116 - Les voix sourdes.mp3  (5.78 Mo)





Liens externes et contacts :