Fréquence Mistral

Les locaux de l’Adret sont vendus, une page se tourne


Vendredi 20 Novembre 2015 | Lu 139 fois


C’est avec un petit pincement au cœur que Yann Le Bras, directeur du Centre Hospitalier intercommunale des Alpes du Sud, le Chicas, a signé mardi dernier la cession des locaux de l’Adret à la ville de Gap  représentée par son premier magistrat, Roger Didier. Une page de l’histoire de ces bâtiments se tourne. Grand séminaire jusqu’à la révolution, il fut longtemps occupé par les pères Blancs. Racheté en 1983 par le Chicas, il devient alors l’Adret, un Pôle gériatrique de différents niveaux bien connu des gapençais.

L’Adret est constitué de deux bâtiments. Tout d’abord  un EPHAD, une maison de retraite, qui accueillera courant 2016 les résidents du foyer Bellevue frappé d’obsolescence. Ensuite l’immense bâtiment de l’ancien grand séminaire qui abritera pour partie une crèche et dont les autres locaux n’ont pas encore de destination précise. Enfin  un parc d’environ 10.000 m² devrait retrouver sa vocation de poumon vert de la ville ou chacun pourra flâner à souhait. La chapelle, désacralisée depuis quelques années, deviendra quant à elle salle polyvalente. Au micro de Gilles Rey, Yan le Bras explique l’utilisation qui sera faite des fonds de la vente et Roger Didier décrit ce que sera ce futur pole d’activités gapençais.

2015_11_17__gap___vente_des_locaux_de_l__adret.mp3 2015.11.17 -Gap - Vente des locaux de l'adret.mp3  (16.44 Mo)