Fréquence Mistral

Les lycéens dignois ont évoqué l’affaire des enfants de la Creuse


Jeudi 23 Mars 2017 | Lu 289 fois


A l’occasion d’un ciné-débat organisé par Amnesty International, et en liaison avec des élèves à La Réunion, une classe de seconde du lycée Pierre-Gilles-De-Gennes a planché sur cette histoire, ces histoires terribles.
De 1963 à 1982 plusieurs centaines d’enfants réunionnais ont été enlevés à leurs familles pauvres pour repeupler les départements métropolitains victimes de l’exode rural comme la Creuse, le Tarn, le Gers, la Lozère ou bien encore les Pyrénées Orientales. Ce déplacement d’enfants fut organisé sous l’autorité de Michel Debré à l’époque député de la Réunion. Cet épisode de l’histoire française, très connu à la Réunion est communément appelé l’affaire des Enfants de la Creuse. Au moins 2150 enfants réunionnais « abandonnés ou non » et immatriculés de force par les autorités françaises furent déportés  dans un but de repeuplement. Il leur était alors promis des études, et une vie meilleure, avec un retour régulier possible pour les vacances. Or aucun n’est revenu à la Réunion, et si certains ont été bien accueillis dans des familles, d’autres ont été traités comme de véritables esclaves, devant travailler très durement dans les fermes. Beaucoup d’entre eux se sont suicidés.
Inspiré de faits réels, le film « A court d’enfants » de Marie-Hélène Roux raconte la tragique histoire de deux petits réunionnais déracinés qui ont vécu dans la Creuse. Je vous propose d’écouter 3 élèves de seconde du lycée Technologique Pierre-Gilles-de-Gennes. Léo, Kershe, et Thomas. répondent aux questions d’Odile Frison au sujet du ciné-débat sur les enfants de la Creuse. 

écouter :

Durée : 6'43
jrl20170323___lyceens_dignois.mp3 Jrl20170323 - Lycéens Dignois.mp3  (4.43 Mo)


Plus d'info :