Fréquence Mistral

Des lettres au cœur du souvenir à Mallefougasse !


Mardi 6 Novembre 2018 | Lu 100 fois


Des lettres au cœur du souvenir à Mallefougasse !
jr_2018_11_06___mallefougasse_lettres_madelei.mp3 ECOUTER ICI !  (7.56 Mo)


Créée en 2015, l’association « Au pied du mur »  a pour objectif la sauvegarde et la restauration du patrimoine du village, ainsi que la recherche de documents historiques sur la commune. Grâce à la conservation par certains habitants de documents familiaux, le village de Mallefougasse est riche en documents historiques.  Parmi ceux-ci, la correspondance du 5 janvier au 11 août 1918 de la correspondance entre Madeleine  Aimar et Maximin Chauvin, son fiancé, son cher poilu parti au front. Madeleine habite Grasse dans les Alpes Maritimes et travaille comme bonne-à-tout-faire dans la famille  Payan. C’est tout ce que l’on sait d’elle à ce jour. Maximin, lui, est au front depuis 1914. Il va tout d’abord en Italie, puis début 1918 se retrouve en France, passe par Lons le Saulnier pour finir dans le Pas de Calais où il perdra la vie de façon héroïque le 20 août 1918. Marie,  la sœur de Madeleine, enverra également  une lettre à Maximin qu’il ne lira jamais, il est mort 20 jours plus tôt…
En hommage à ces jeunes amoureux « Au pied du mur » organise un spectacle théâtral, le samedi 10 novembre, à Montlaux, à côté de Mallefougasse.
Comment  est née cette volonté de transmettre la mémoire du village au travers de ces lettres ?  
Patrick Claude, responsable de l’association « Au pied du mur » répond aux questions de Chriss Alessandri.   



Frequence Mistral Sisteron