Fréquence Mistral

EHPAD : La qualité du service menacé par le désengagement des pouvoirs publics


Lundi 29 Janvier 2018 | Lu 401 fois


Supprimer des postes alors que les conditions de travail sont déjà difficiles, que les périodes de sous-effectif sont fréquentes et que les cas d’épuisement professionnel ne sont pas rares est une aberration. C’est hélas la situation dans les Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Les explications sur la diminution du nombre de lits ne sont pas convaincantes pour justifier ces suppressions car, a contrario, le niveau de dépendance des personnes accueillies dans ces établissements médicalisés et leur nombre ont augmenté. Le personnel ne doit pas être la variable d’ajustement pour équilibrer le budget des Ehpad. Au lieu d’avancer la rentabilité, il devrait être question de qualité de travail et de qualité de vie des pensionnaires. L’accueil et les soins accordés aux personnes âgées nous concernent tous, bien au delà de la gestion comptable.
Gap a les moyens d’offrir aux personnes âgées un environnement de qualité. Il faut donc un personnel serein, en nombre suffisant et la volonté politique de conserver les établissements d’accueil des personnes âgées dans le service public. Isabelle David, conseillère municipale groupe « Tous capables – G.A.U.C.H.E » qui signe ce communiqué dénonce la situation au micro de Vincent Vachet.
Je précise que nous diffusons ce reportage gapençais à la veille d’un mouvement de grève national dans les Ehpad que l’annonce d’une enveloppe supplémentaire de 50 M€ par la ministre de la santé n’a pas suffi à calmer.

2018_01_25___gap___suppressions_de_postes_dans_les_ehpad_de_gap__isabelle_david_.mp3 2018.01.25 - Gap - Suppressions de postes dans les Ehpad de Gap (Isabelle David).mp3  (5.7 Mo)