Fréquence Mistral

L’œil voyageur de François Diot dans la vallée du Jabron


Mercredi 7 Novembre 2018 | Lu 104 fois


jr_2018_11_07___saint_vincent_photorgaphe_f_diot.mp3 ECOUTER ICI !  (7.02 Mo)


Après des années de pratique dans le journalisme et la production culturelle, François Diot s’est orienté vers la  photographie, où il évolue  depuis dix ans. En parallèle à une création personnelle, il mène des projets au service d’associations, de médias et de particuliers en passant par «L’art du Chi».
Ses réalisations lui permettent, selon sa volonté, de mettre en lumière des personnes, des architectures, des métiers  et des paysages. Depuis 2016, Philippe Diot  se projette dans une démarche à long terme qu’il nomme « Les voyages subtils  », sortes de dialogues entre photographie et poésie.
Lors d’une expédition en Iran, le photographe  découvre la poésie persane, amoureuse et mystique à la fois.  Une belle aventure qui va lui permettre de s’orienter vers la création d’expositions, d’ateliers et d’une pièce-poétique, musicale et visuelle : “L’instant subtil”.
Comment, le journaliste de terrain, s’est-il dirigé vers la photo ? Allons à Saint Vincent sur Jabron, où cet aventurier de l’image propose actuellement de découvrir  une partie de ses clichés, exposés au bar Le Papotin.
François Diot répond aux questions de Chriss Alessandri.  

lien externe




Frequence Mistral Sisteron