Fréquence Mistral

Les Intimités Artistiques du Théâtre La Passerelle - PERIKOPTO


Mercredi 18 Novembre 2020 | Lu 39 fois


les_intimites_artistiques_du_theatre_la_passerelle___perikopto.mp3 Les Intimités artistiques du Théâtre La passerelle - PERIKOPTO.mp3  (164.3 Mo)

Dans ce podcast, retrouvez une autre expérience RadioThéâtrale que nous propose le Théâtre La Passerelle, avec PERIKOPTO
c'est une alternative au spectacle vivant dont nous sommes en ce moment privés. Le Théâtre à proposé cette formule avec nos confrères de la RCF et la RAM 05. Nous sommes tout ce mois de novembre en lien artistique via les ondes radio.
Prise sonore pour PERIKOPTO: RCF. bonne écoute et évasion auditive...
 

 

La Débordante Cie
Ecriture et mise en scène
Antoine Raimondi et Héloïse Desfarges
Un jeune loup de la politique, une mère de famille à deux doigts de la précarité, et un monde au bord de la rupture sociale et écologique. Comment en sommes-nous arrivés là ? Un spectacle de politique-fiction en forme de réveille-méninges.
Julia Dantec est une mère de famille presque sans histoire qui, un jour, pète les plombs dans une agence Pôle Emploi. Philippe Dorgeval est un homme politique au parcours fulgurant qui va se faire rattraper par des affaires de corruption… ils n’ont apparemment rien en commun, si ce n’est de vivre dans un monde au bord de la rupture. Ça vous rappelle quelque chose ? Normal. Héloïse Desfarges et Antoine Raimondi aiment puiser leur inspiration dans la crudité du réel. L’injustice sociale, l’apathie politique et l’urgence écologique sont des sujets qui, littéralement « les travaillent au corps ». Danseuse de formation, Héloïse croit en un théâtre physique, dans lequel les corps expriment des idées. Acrobate et comédien, Antoine est davantage dans le texte.
Après Ce qui m’est dû, récit autobiographique créé en 2014, ils poursuivent leur travail d’écriture à quatre mains, entrechoquant fiction, récits de vie, chiffres, essais et discours politiques pour en faire jaillir des étincelles. Avec Perikoptô, qui signifie "qui détruit tout autour d’elle", ils ont voulu observer comment le langage néolibéral et la culture de la réussite individuelle sabotent peu à peu notre façon d’être au monde, notre engagement politique, et mènent à la dissolution des valeurs de solidarité et d’altruisme qui font pourtant la beauté de toute société. Rien d’aride cependant dans leur univers : la dimension à la fois sensible et documentée de Perikoptô donne de la chair à ce qui aurait pu n’être qu’une exhortation militante, et nous bluffe par sa maîtrise de l’écriture, de l’espace et du jeu.





Recherchez un reportage ou une émission









Facebook