Fréquence Mistral

Les femmes "en 1ère ligne"


Vendredi 5 Mars 2021 | Lu 575 fois


Elles exercent des métiers utiles et essentiels et pourtant parce que féminisés, ces métiers essentiels sont sous payés, peu considérés voire méprisés. Elles sont aide-soignantes,  caissières, ou encore aide-ménagères. Pour la journée des Droits des Femmes le 8 mars, Femmes Solidaires et le CIDFF 04 en collaboration avec TEMA TV de la Ligue de l'enseignement, ont choisi de réaliser plusieurs portraits de femmes sous forme de petits formats vidéos anonymes. Muriel Gouret de la Ligue de l'Enseignement 04 est allée à la rencontre de ces femmes pour recueillir leurs témoignages. Je vous propose de l'écouter au micro d'Odile Frison pour Fréquence Mistral, ainsi que la Présidente de Femmes Solidaires Jacqueline Hennegrave.
Quelques liens utiles :
Le CIDFF 04 ici
Femmes Solidaires Ici
Tema TV Ici pour voir les capsules vidéos des portraits de femmes




 
ecoutez_l__interview_ici.mp3 Ecoutez l'interview ici.mp3  (7.6 Mo)


Inégalités professionnelles : La crise sanitaire a mis en lumière le travail surexposé des femmes en première ligne : majoritaires dans les métiers de soignantes (87%) ; aides soignantes (91%) ; aides à domicile (97%) ; caissières (76%)…Parce que féminisés, ces métiers essentiels sont sous payés, peu considérés voire méprisés.
Apprenons à les connaitre et à les rémunérer à leur juste valeur !
Retrouvez sur les réseaux sociaux la vidéo des 6 témoignages anonymes mais forts de Dignoises exerçant ces métiers .
L’origine de la journée du 8 Mars :
En 1910, Clara Zetkin, journaliste Allemande, féministe, a proposé la création d’une journée internationale pour le droit des femmes dans tous les pays.
Le 8 mars 1977, les Nations Unies officialisent la journée.
Le 8 mars 1982, le gouvernement Français la déclare officiellement pour la première fois.
Le 8 mars est la journée de toutes les femmes qui se battent dans le monde pour le respect de leurs droits et de leur dignité, contre les inégalités persistantes entre les deux sexes et contre les différentes formes de violences masculines …
Ce n’est pas la journée de la femme « objet » …
Depuis le début de l’année 2021, 14 femmes ont été tuées par leur compagnon -
NE LES OUBLIONS PAS
«N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant .
On ne nait pas femme on le devient »
Simone de Beauvoir