Fréquence Mistral

ORINOCO - Musiques Lusophones suite - Cap Vert


Vendredi 2 Février 2018 | Lu 104 fois


Une nouvelle émission divertissante, musicale et culturelle, proposée, préparée et animée par Gilles Begue le vendredi de 17h à 18h sur Fréquence Mistral. Rediffusée le lundi suivant à 21h sur 99.3
 
Retrouvez et écoutez l'émission Musiques lusophones Cap Vert sur le site de notre partenaire ICI :

 

Apres avoir ouvert ce cycle, consacré aux musiques lusophones, en se tournant vers le Brésil, l’acte 2 d’orinoco traversera l’océan pour atterrir au Cap-Vert, dont la langue officielle est le portugais bien que les habitants parlent majoritairement le créole capverdien. Cet État insulaire d’Afrique de l’Ouest est composé de dix îles volcaniques situé dans l’océan Atlantique, au large des côtes de la Mauritanie et du Sénégal. Si un nom revient systématiquement en évoquant ce petit pays de 500 000 habitants, c’est bien celui de Cesária Évora.

Cesária Évora

Tout naturellement ce programme débutera par un hommage à cette grande artiste, celle qu’on appela la « Diva aux pieds nus ». Mais bien que difficile de sortir des traces de cette chanteuse d’exception, certaines y sont parvenues. La seconde partie de ce programme nous permettra de découvrir deux jeunes femmes de la nouvelle scène musicale Capverdienne.  Mayra Andrade , bien que née à la Havane en 1985, est une chanteuse Capverdienne vivant à Paris. On ne s’attardera pas trop sur son premier album « Navega » uniquement chanté en créole capverdien. Pour son deuxième album, « Stória, stória », Mayra a choisi d’en poser les bases à Paris avec le multi-instrumentiste capverdien Kim Alves, le bassiste camerounais Étienne M’Bappé et le percussionniste brésilien Zé Luis Nascimento. Mon vrai coup de cœur s’est porté sur son troisième album, « Studio 105 », enregistré en live à la Maison de la Radio, à Paris. La seconde artiste de cette nouvelle génération vers qui nous nous pencherons est un réel « ovni ». Carmen Souza , née à Lisbonne en 1981 dans une famille de Capverdiens, est chanteuse professionnelle depuis l’adolescence (au sein de la chorale Gospel lusophone). Influencée par les grandes figures du jazz et de la fusion elle pourrait etre l’héritière cap-verdienne d’Ella Fitzgerald et en même temps Dee Dee Bridgewater et sa fille. Sa voix nasillarde qui se perche aussi haut peut aussi plonger dans des graves surprenants. Bien que s’accompagnant à la guitare, c’est avant tout sa voix surprenante et irrésistible qui m’a fait succomber à la tentation de vous la présenter.







Recherchez un reportage ou une émission




Les derniers reportages à Digne

Mieux trier ses déchets grace à une application

26/11/2020 - Frequence Mistral Digne les bains

Lancement de la campagne T'es pas toute seule

25/11/2020 - Frequence Mistral Digne les bains

La compagnie Laskaskas en résidence au Centre culturel

25/11/2020 - Frequence Mistral Digne les bains

danser pour que la culture continue d'illuminer nos vies

24/11/2020 - Frequence Mistral Digne les bains

Une mère en colère contre une bataille mal menée

24/11/2020 - Frequence Mistral Digne les bains

Poète et artiste atypique : rencontre avec Marc Trigeau

23/11/2020 - Frequence Mistral Digne les bains

Bâtiment et travaux publics: l'inquiètude règne toujours !

19/11/2020 - Frequence Mistral Digne les bains





Facebook