Fréquence Mistral

Tristesse et errance de l’enfance sur grand écran…


Jeudi 19 Avril 2018 | Lu 229 fois


Le film « Mobile homes » de Vladimir de Fontenay prolonge un court-métrage réalisé en 2012. Un autre casting a dû être fait puisque le jeune garçon devait avoir 8 ans pour son rôle, et le jeune acteur de la première version ne correspondait plus à l'âge du personnage 4 ans plus tard pour ce long métrage qui est le premier du réalisateur. 
Ce film fort décrit le parcours d'une mère dans la galère qui vit de différentes magouilles pour survivre, sous le joug de son compagnon avec qui elle entretient une passion destructrice. Tous deux entraînent et utilisent le jeune Bone dans le tourbillon de cette vie d'errance. Notre collègue Odile Frison a rencontré le jeune réalisateur à l'issue de la projection au cinétoiles à Digne. Vladimir de Fontenay répond à ses questions.
jrl20180419___mobiles_homes.mp3 Jrl20180419 - Mobiles homes.mp3  (4.57 Mo)