Fréquence Mistral

Didier Lockwood… Nous a quittés hier


Lundi 19 Février 2018 | Lu 233 fois


2018_02_19_manosque_triste_breve.mp3 2018-02-19-Manosque-triste brève.mp3  (6.2 Mo)

Didier Lockwood… Il nous a quittés hier, le violoniste incomparable, mais aussi le musicien curieux de tous les styles, avide de tous les sons, l’homme gourmand des rencontres et pas seulement musicales. Il aura joué avec les plus grands apportant toujours une touche chaleureuse et harmonieuse. Lockwood, c’est la plus belle réussite de l’école du violon jazz français. Dans les pas de Grappelli, avec Ponty ou Pifarély entre autres, il a apporté technique et musicalité en même temps que des recherches sonores et électroniques. Il a croisé son archet avec des musiciens de tous les styles, jazz, bien sûr, rock, world, classique et toujours des moments forts comme seule la musique et ses meilleurs serviteurs peuvent en procurer. Il a réussi à décloisonner la musique à l’heure où les querelles de chapelles sévissaient. Son couple avec Caroline Casadesus, magnifique chanteuse d’une célèbre lignée classique l’a conduit vers des chemins inexplorés.

C’était ça Didier Lockwood, un explorateur.

Son cœur s’est arrêté de battre mais sa musique reste là et des souvenirs. Près de nous, une master class il y a deux ans à Moustiers ou un atelier à l’invitation de l’association A l’affiche et du Conservatoire de Manosque en 2013. Une poignée de concerts dans la région parmi les milliers qu’il aura donnés. J’ai souvenir d’un jeune violoniste de 24 ans accompagné de son frère aîné Francis Lockwood et de Jean-Michel Kajdan à la basse, Jean-Mi Truong à la batterie à Manosque fin des années 70 dans un cinéma désaffecté de Manosque. Le petit prince du jazz comme on le surnommait à l’époque cherchait déjà des sonorités, des harmonies, des rythmes. Surya nous avait fait passer une soirée inoubliable.

Il faut continuer à écouter chanter le violon de Didier, il nous raconte des histoires d’humanité et d’harmonie. Même si un voile noir s’est posé sur lui hier soir.

Je vous propose d’écouter une composition de Didier Lockwood. Extrait d’un disque éponyme « Fasten Seat Belts » paru en 1982. Il est accompagné de son frère Francis, Jean-Michel Kajdan à la basse, Kirt Rust à la batterie et Bob Malach au sax. Aujourd’hui, ce beau monde comme tous les amoureux de la musique sont bien tristes…

Attachez vos ceintures.

 



Fréquence Mistral Manosque




Recherchez un reportage ou une émission


Les émissions spéciales sur Fréquence Mistral Manosque


Les derniers reportages à Manosque

Michel Perrin préside le choeur Allegretto

17/10/2018 - Fréquence Mistral Manosque

Un joyau multifacette pour cinéphiles !

17/10/2018 - Fréquence Mistral Manosque

Passage de relais à l’UDE 04

16/10/2018 - Fréquence Mistral Manosque

Volx s’abandonne aux oiseaux et aux contes ce samedi

16/10/2018 - Fréquence Mistral Manosque

Michel Ivonio est notre invité…

15/10/2018 - Fréquence Mistral Manosque

Pôle Emploi a conduit l’opération 100% Emploi

15/10/2018 - Fréquence Mistral Manosque





Facebook