Fréquence Mistral

L’énergie de demain en projet à Manosque


Mercredi 16 Janvier 2019 | Lu 317 fois


2019_01_16_manosque_hygreen_provence.mp3 2019-01-16-Manosque-Hygreen Provence.mp3  (3.18 Mo)

Avec ses barrages hydroélectriques, ses parcs photovoltaïques, Cadarache et ITER mais aussi avec le centre de formation Eco-Campus de Sainte-Tulle, la région est tournée depuis longtemps vers les sources d’énergies naturelles ou non.
Le dernier projet porté par l’agglomération manosquine est ambitieux car unique par son importance. Il s’agit de produire de l’hydrogène à partir d’électricité fournie par des panneaux photovoltaïques. Deux facteurs essentiels ont conduit la réflexion : l’ensoleillement et le foncier disponible pour installer des parcs mais aussi la présence de Géométhane et ses cavités salines qui représentent des possibilités de stockage conséquentes. Elles contiennent du gaz naturel mais deux de ses cavités sont disponibles et peuvent accueillir l’hydrogène fabriqué par électrolyse à partir de l’énergie solaire. Le projet Hygreen Provence est porté par Durance Luberon Verdon Agglomération qui entend jouer un rôle actif dans le domaine de l’énergie. Le territoire pourrait offrir jusqu’à 1500 ha de panneaux solaires en toiture ou sur terre et pour des revenus à pleine puissance de plus de 10 M€ par an. La mise en œuvre sera progressive jusqu’en 2028 pour l’extension de la puissance photovoltaïque. Avec un autre projet de méthanisation sur le territoire, Manosque et sa région préparent résolument l’énergie de demain.
Je vous propose d’écouter Armel Le Hen pour la DLVA puis Jean-Michel Noé qui préside Géométhane, à l’issue de la signature de la convention qui les lie.




Fréquence Mistral Manosque