Fréquence Mistral

Morte en déportation, Louise Straus-Ernst a vécu à Manosque


Mercredi 23 Mai 2018 | Lu 310 fois


Morte en déportation, Louise  Straus-Ernst a vécu à Manosque
2018_05_23_manosque_morte_en_deportation,_louise__straus_ernst_a_vecu_a_manosque.mp3 2018-05-23-Manosque-Morte en déportation, Louise Straus-Ernst a vécu à Manosque.mp3  (3.15 Mo)

Journaliste et critique d’art, elle a été la première épouse du peintre et sculpteur Max Ernst. Fuyant l’Allemagne nazie car d’origine juive, et après un temps à Paris, Louise Straus-Ernst trouve refuge à Manosque par l’entremise de Jean Giono.

Deux années de presque répit dans son errance avant d’être arrêtée et internée à Drancy puis Auschwitz où elle mourra en juin 1944.

A Manosque, Louise Straus-Ernst écrit son autobiographie ; une œuvre instructive sur la place de l’art dans la société allemande et le rôle des femmes dans la première moitié du XX° siècle ainsi que sur son nomadisme personnel.

Sur ce parcours et en lien avec le Centre culturel et littéraire Jean Giono, des élèves du lycée Esclangon et leur professeur Sabine Copeland ont travaillé sur le thème des migrations. Des femmes comme Louise, il y en eût beaucoup durant les années sombres du nazisme et du fascisme, des hommes aussi. Et aujourd’hui, le phénomène migratoire que nous vérifions chaque jour a le même moteur : des guerres, des persécutions et la misère.

Sous cet éclairage, l’exercice scolaire prend une tournure citoyenne et humaniste avec une figure tutélaire, celle d’une Allemande co-fondatrice du Dadaïsme réfugiée à Manosque comme d’autres aujourd’hui qui viennent du Soudan, de Syrie ou encore d’Afghanistan. Le Cada (centre d’accueil des demandeurs d’asile) de Manosque a accueilli les élèves pour des échanges fructueux.

Professeur-documentaliste au lycée Félix Esclangon et parfaite germaniste, Frédérique Marcillet évoque ce travail et le rapprochement avec le Centre Giono.

 



Fréquence Mistral Manosque




Recherchez un reportage ou une émission




Les derniers reportages à Manosque

Trois signatures pour une charte à Vinon

23/05/2019 - Fréquence Mistral Manosque

Deux présidents sur les Boucles !

22/05/2019 - Fréquence Mistral Manosque

Le duoday d’une députée et de trois citoyens

22/05/2019 - Fréquence Mistral Manosque

Le nouveau lycée présenté aux lycéens de Félix Esclangon

20/05/2019 - Fréquence Mistral Manosque

Les belles actions des ailes du sourire à Vinon-sur-Verdon

20/05/2019 - Fréquence Mistral Manosque

L’œil et la main de Marina Haccoun-Levikoff entre ciel et eau

16/05/2019 - Fréquence Mistral Manosque

Dans quelques jours... la Fête du livre jeunesse !

16/05/2019 - Fréquence Mistral Manosque

Des jeunes volontaires veulent faire bouger leur territoire

16/05/2019 - Fréquence Mistral Manosque





Facebook