Fréquence Mistral

Capitainerie de Savines : l’ambition Serre-Ponçon


Mercredi 25 Septembre 2019 | Lu 174 fois


2019_09_25___manosque___capitainerie_de_savines_l_ambition_serre_poncon.mp3 Capitainerie de Savines : l’ambition Serre-Ponçon  (4.64 Mo)

D’habitude ce type de structures se trouvent en bord de mer et d’océan, mais en créant une capitainerie pour le lac de Serre-Ponçon, les haut-alpins sous la houlette du SMADESEP affichent leur ambition. Nous entendrons dans un instant Victor Berenguel qui préside le syndicat mixte de Serre-Ponçon évoquer cette maison technique. Un bâtiment superbe abrite désormais l’administration du syndicat, un espace d’accueil pour les usagers du lac et bien sûr des services pour les plaisanciers et visiteurs (garages, ateliers et rampe de mise à l’eau). Bien intégrée à son environnement un lac, un pont, un village et des montagnes, la capitainerie est en tous lieux accessibles aux personnes à mobilité réduite. Les plaisirs du lac pour tous !
De nombreuses personnalités ont assisté à l’inauguration de l’outil : représentants de l’Etat, la Région, les Départements 05 et 04 en la personne de leurs présidents, les parlementaires et les partenaires de la capitainerie (EDF et Crédit Agricole) ainsi que plusieurs entreprises haut-alpines que l’architecte Anne Lévy n’a pas manqué de saluer lors de la visite guidée des lieux.
Quelques chiffres : l’opération a coûté au final 4,125 M€ HT dont 1,150 M€ de la part de l’Etat, la Région sud a apporté 1 M€ pour sa contribution, 500 000 € pour le département des Hautes-Alpes et 30 000 € de l’agence de l’eau. A cela s’ajoute 132 000 € en mécénat de la part du Crédit Agricole.
Rappelons que nos anciens en créant cette retenue artificielle voilà 60 ans pensaient alimentation en eau potable, irrigation agricole et production hydro-électrique mais n’avaient pas envisagé un impact touristique, aujourd’hui élément majeur des Hautes-Alpes.
Plus de 3000 visiteurs par jour sur le lac et ses 90 kilomètres de rives en saison rappelle Victor Berenguel dans cette interview avec les retombées économiques que l’on devine. Le SMADESEP avec ses hommes et femmes a désormais un outil idéal pour les servir et envisager un avenir radieux.
Avant le président du syndicat et maire de Savines-le-lac Victor Berenguel, je vous propose d’écouter la préfète des Hautes-Alpes Cécile Bigot-Dekeyser ; elle revient notamment sur l’action des services de sécurité en saison qui permettent un accueil efficace des usagers du lac.